Mur de la honte

Ces responsables politiques s'opposent au mariage gay en 2013. Souvenons-nous de leurs déclarations pour la postérité. aumurdelahonte@gmail.com

Médiocrité

image

Les arguments des militants anti-mariage gay avaient en commun la faiblesse de leurs fondements. Ils habillent leur homophobie de déclarations ronflantes, pseudo-historiques ou anthropologiques, scandaleuses. Vous allez créer une société hermaphrodite. Seule une poignée de bobos le réclame.  Je ne suis pas homophobe, d’ailleurs mes amis homosexuels sont contre. Ce n’est vraiment pas le moment. Les folles pourront acheter des enfants. Voilà pour les grandes catégories: ça ne va pas plus loin.

Nous avons recensé depuis novembre 2012 les citations les plus blessantes des élus de la République. Les groupes religieux n’y ont pas leur place, ils ne votent pas les lois. Les hommes politiques, si. Certains sont de gauche, comme Lionel Jospin et Gérard Collomb. Mais ce débat restera tristement marqué par l’unité du deuxième mouvement politique de France, l’UMP, contre l’égalité des droits. Une tache qu’ils tenteront lâchement d’effacer aux élections de 2017. A nous de ne pas oublier.

En attendant, rendez-vous à la mairie.

image

AU CHOIX

Alain Leboeuf

"Ce texte est une hérésie. C’est pourquoi je voterai contre. Il instaure un droit à l’enfant, une erreur fondamentale que nous mesurerons plus tard."

Alain Leboeuf est député.

Source: débats à l’Assemblée, 18 avril 2013

Guillaume Larrivé

"Nous étions prêts à rechercher avec vous les voies d’une consolidation juridique menant à la création d’un contrat d’union civile. Mais vous avez choisi d’aller bien au-delà, de porter atteinte à l’institution du mariage jusqu’à emprunter le chemin bien compliqué et bien délicat de l’adoption plénière. Tout cela, je ne peux l’accepter car vous cherchez à consacrer un droit à l’enfant qui est bien illusoire et dont les enfants seront sans doute, hélas, les premières victimes."

Guillaume Larrivé est député.

Source: débats à l’Assemblée, 18 avril 2013

Sylvain Berrios

"Vous avez choisi l’affrontement en niant l’altérité sexuelle qui, pourtant, est bien au cœur de la vie et de notre humanité.

Vous avez choisi l’affrontement en supprimant la notion de père et mère, pourtant une référence sociale admise et bien vécue par près de 65 millions de Français.”

Sylvain Berrios est député.

Source: débats à l’Assemblée, 18 avril 2013

Yves Albarello

"Pourquoi, madame la ministre, n’avez-vous pas présenté l’amélioration du PACS en le transformant en union civile célébrée dans les mairies ? Vous auriez introduit les droits de succession et garanti les mêmes avantages qu’aux couples mariés hétérosexuels. Vous auriez alors rassemblé une large majorité et auriez évité de couper en deux notre pays, deux France qui s’affrontent et se déchirent."

Yves Albarello est député.

Source: débats à l’Assemblée, 18 avril 2013

Nicolas Dhuicq

"Honte à vous, car vous méprisez nos compatriotes homosexuels, que vous considérez comme un simple bétail que vous manœuvrez pour vous faire réélire."

Nicolas Dhuicq est député.

Source: débats à l’Assemblée, 18 avril 2013

Hervé Mariton

"C’est en réalité une insulte aux couples de même sexe, parce que c’est un projet mal adapté, un projet diviseur.

Vous aurez créé dans le pays un climat qui n’est pas des plus heureux, je vous l’accorde, mais quand on s’interroge pour savoir quelle en est la cause, les choses sont assez simples. S’il n’y avait pas eu de projet Taubira, il n’y aurait pas ce que vous dénoncez aujourd’hui.”

Hervé Mariton est député.

Source: débats à l’Assemblée, 18 avril 2013

Gérard Longuet

"Je pense qu’il faudra l’abroger après un débat le plus transparent possible et peut-être par référendum"

Gérard Longuet est ancien ministre.

Afficher davantage

Ajoutez une citation en suivant ce lien

il y a 1 an

Christian Jeanjean

image

"Au-delà du mariage pour tous, c’est le socle de notre Histoire que je veux soutenir en évitant que notre beau pays, la France, ne tombe dans les travers de ce que fut l’Empire Romain et sa chute avec les contradictions du bas Empire."

"… la plupart d’entre eux, qui sont des personnes raisonnables, et dont certains sont de mes amis, ne le souhaitent pas".

Christian Jeanjean est maire de Palavas-les-Flots.

Source: lelab Europe 1

Afficher davantage

Jean-François Copé

"Si nous venons au pouvoir, nous prendrons nos responsabilités et réécrirons une partie de la loi dans le cadre d’une politique familiale"

Jean-François Copé est député.

Afficher davantage

Christian Jacob

"Ce que la loi a fait, la loi peut le défaire".

Christian Jacob est député.

Afficher davantage

Guillaume Peltier

image

"En tant que vice-président de l’UMP, je demande de manière très forte que notre formation prenne un engagement: si nous revenons au pouvoir en 2017, nous abrogerons la loi sur le mariage pour tous."

"Si la loi est votée, il n’y aura pas de rétroactivité, bien entendu. Nous n’allons pas supprimer les mariages et les adoptions qui auront été contractés. Mais, à partir de 2017, si nous revenons au pouvoir, il ne pourra plus y avoir de mariage entre personnes de même sexe ou d’adoption par des couples homosexuels."

Guillaume Peltier est ancien député, vice-président de l’UMP.

Afficher davantage

Les 165 sénateurs qui ont voté contre le projet de loi

il y a 1 an